Arsenal, enfin la bonne année?

La poudre va-t-elle enfin parler?

Écarté de la LDC depuis 5 ans, Arsenal est désormais à pied d’œuvre pour s’emparer de tout trophée sur son chemin. Le mercato témoigne d’ores et déjà de cette détermination à travers les gros transferts récemment enregistrés. Des entrées oui, mais aussi des sorties à travers le club se réorganise.

Des signatures onéreuses pour tutoyer la LDC

Aux grands maux, les grands remèdes. Le dial square FC royal semble avoir situé la cause de ses dernières défaites. Pour regagner la confiance de ses fans, il s’octroie des budgétivores susceptibles de faire le boulot. En effet, la dernière élimination indirecte d’Arsenal par Tottenham a fait couler autant d’encre. Mikel Arteta, pour prouver sa qualité d’entraîneur, s’entoure désormais de grandes stars du monde footballistique. Cette tactique d’arracher aux adversaires leurs armes fatales lui a quand même coûté plus que prévu.

Cet été, le club à canon a, à lui seul, déboursé plus de 100 millions d’euros juste pour renforcer l’équipe. Le dernier recruté est le fameux Oleksandr Zinchenko, convaincu par un chèque de 35,3 millions d’euros.  Il y avait bien sûr de jolis chèques avant celle-ci. On note :

  • Le FC Porto qui cède Fábio Vieira à Arsenal contre 40 millions d’euros,
  • Matt Turner (New England) signé à 6,3 millions d’euros pour seconder Aaron Ramsdale.
  • L’ancien offensif citizen Gabriel Jesus, acheté à 52 millions d’euros.

Insatiable, Arsenal « viserait » également Dayot Upamecano qui est actuellement l’une des meilleures pistes du mercato des gunners avec une valeur de 50 millions d’euros. Très actif, l’ambition de se l’offrir va pousser les gunners à obtenir le ticket pour l’Europa league.

Par ailleurs, le technicien espagnol n’a pas oublié ses élites prêtées. À côté des achats, il a su opter pour le retour triomphal des gunners à l’Emirates Stadium. William Saliba, prêté à l’OM est enfin en Angleterre avec un peu plus de performance et plus déterminé. Son coach Mikel n’a pas pu cacher ses sentiments après le premier match du défenseur français :

“Nous sommes tous ravis de le voir jouer. C’est un vrai talent et il a montré la saison dernière ce qu’il peut faire. (…) le temps qu’il a passé à l’étranger a renforcé sa confiance en lui.”.

Le retour d’un joueur est bien économique, mais loin de compenser l’excès de dépenses estivales de l’Arsenal. Mikel Arteta semble avoir un autre plan.

Arsenal sacrifie des stars pour retrouver l’équilibre financier

Ils ont cédé Gabriel ! C’était pourtant prévisible. Depuis décembre 1986, le club n’a jamais osé des achats si dispendieux. Pour combler le vide monétaire provoqué par son désir de s’attacher de grandes stars de l’Europe, l’entraîneur d’Arsenal se débarrasse de vaillants soldats.

Entre autres, l’incontournable défenseur Gabriel Magalhàes proposé à la Juventus contre 60 millions d’euros. Convaincue de sa performance, la Vieille Dame finira-t-elle par s’attacher ses services ? Le départ de Konstantinos Mavropanos pour VfB Stuttgart à 3,20 millions de dollars a également surpris plus d’un.

Mattéo Guendouzi lui aussi a été vendu à Marseille pour 11 millions d’euros. Prêt à se prouver ailleurs, il n’a pas oublié de faire ses adieux à Arsenal : “Merci Arsenal, merci pour tout ! J’ai beaucoup appris durant mon passage ici […] Arsenal, je ne t’oublierai jamais et je resterai un Gunner pour toujours”.

Alors, Arsenal pense-t-il démentir un jour l’appellation de « club non expérimenté » en des joueurs prometteurs ?

3 commentaires

La Vista
  1. Pour publier un bon article, il faut avoir de bonnes informations. Gabriel Magalhaès est toujours un joueur d’Arsenal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rédigé par Abraham

Rédacteur pour La Vista, je vous tiens au courant de l'actualité footballistique.